Historique


En 1982, lors de la création du CNA, les services techniques étaient pris en charge par le MAINC (Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien). Les communautés atikamekws étaient alors autonomes.

Les services techniques ont commencé à se structurer en 1987 avec l'ouverture de plusieurs postes : coordonnateur en aménagement communautaire (1987), assistant du coordonnateur en aménagement communautaire (1989), responsable de programme de mise en valeur environnementale pour les trois communautés atikamekws, un programme alors financé par Hydro-Québec (1989).

Ce n'est qu'à partir de 1992 que l'on assiste à la naissance officielle des services techniques du CNA avec l'embauche d'un directeur, d'un ingénieur, d'une technicienne en architecture, d'un technicien en génie civil et d'une secrétaire.

À compter de cette période, les services techniques disposent alors des ressources nécessaires en génie municipal et en architecture pour satisfaire les besoins exprimés par chaque communauté.

Depuis 1993, les services techniques ont traité plus de 2100 dossiers dans divers domaines tels que les constructions résidentielles, les bâtiments communautaires, les infrastructures municipales, les routes d'accès aux communautés atikamekws, le fonctionnement et l'entretien, la formation et la gestion.