Dossiers majeurs


Les dossiers majeurs tels que les négociations globales demeurent une priorité pour le bureau du Grand Chef/Président.  Cette démarche de négociation, devant nous conduire vers la conclusion d'un traité, doit refléter notre vision et nos aspirations afin de permettre la reconnaissance de nos droits. 

Dans ce contexte, il devient nécessaire d'instaurer des mécanismes d'information et d'échange où les conseils de bande et l'ensemble des membres seront davantage impliqués, afin de comprendre les principaux enjeux et mieux apprécier l'évolution des discussions et des travaux entourant la Table centrale de négociations atikamekws.

La constitution atikamekw représente également une priorité pour le bureau du Grand Chef/Président.  Au cours des dernières années, ce dossier a peu progressé. 

Pourtant, la constitution demeure la pierre d'assise de nos fondements qui permetta d'établir notamment notre gouvernement, nos institutions, nos lois, ainsi que les rapports entre Atikamekw Kice Okimaw et ses membres.


Une première version de la constitution a été rédigée en 1999-2000 à la suite des consultations auprès des membres de la nation.  Depuis cette période, nous avons franchi une première étape en nous dotant d'un Grand Chef.  

Bien que la constitution soit reliée aux négociations globales, nous devons faire cheminer ce dossier en parallèle.

Dans un objectif d'affirmation politique, au cours de son mandat, le Grand Chef/Président envisage de mettre des efforts sur les dossiers suivants :

 

1. Conseil du territoire

Depuis quelques années, un exercice de réflexion a été amorcé pour la mise en place du Conseil du territoire. Même si la démarche de reconnaissance ne se fera qu'à la suite de l'adoption de la constitution, il devient impératif d'instaurer une structure provisoire afin d'impliquer les chefs de territoire et les chefs de clans familiaux pour traiter des diverses questions qui concernent la protection et le développement du territoire et des ressources du Nitaskinan.

Les Conseils de bande des communautés sont de plus en plus sollicités dans diverses consultations et il devient nécessaire que ceux-ci aient un organisme qui puisse les guider afin de veiller à la protection de Nitaskinan.

2. Autonomie gouvernementale

Afin de mettre en place notre droit inhérent à l'autonomie gouvernementale, nous devons travailler immédiatement à la préparation de nos structures et institutions, ainsi qu'à la formation de la relève atikamekw. Il est important que cette démarche reflète notre vision et les besoins de nos membres et de poser des actions concrètes dès maintenant.  Nous savons tous que le défi majeur qui se pose à nous est de former et développer les compétences des ressources atikamekws dans tous les domaines notamment dans les postes clés.

Afin de pallier certaines problématiques qui ont eu des répercussions sur l'image de notre organisation, une consultation sur certains aspects du code électoral du Grand Chef doit être envisagée. Nous devons nous affranchir de cette révision, notamment en l'harmonisant avec les codes électoraux en vigueur dans les communautés.