B?PEP


En 2004, les services éducatifs du CNA ont, à la demande des communautés de Manawan et de Wemotaci, participé à la mise sur pied d'un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire (BÉPEP) particulier pour les Atikamekws en collaboration avec l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

L'objectif est de former assez d'enseignants atikamekws pour assurer la relève de ceux qui prendront leur retraite sous peu. Ce programme est reconnu par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELSQ) et permettra aux diplômés d'enseigner en français partout au Québec.

La signature de nouveaux protocoles d'entente au printemps 2005 a entraîné un changement de mandat pour les services éducatifs et la réduction de ses effectifs.

Le principal mandat a maintenant trait à l'organisation et au suivi de la formation postsecondaire du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire (BÉPEP) à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Le personnel se compose désormais de trois ressources : la directrice intérimaire, une secrétaire de direction, une agente d'aide aux étudiants atikamekws inscrits au BÉPEP à l'UQTR, un nouveau poste créé grâce à une contribution de 100 000 $ accordée par le MAINC pour 2005-2006 et renouvelable jusqu'à la fin du BEPEP, pour assurer l'encadrement du programme.


C'est ainsi que 35 étudiants atikamekws ont commencé en septembre 2004 un certificat en français pour non-francophones. Quinze d'entre eux ont reçu leur diplôme le 21 juin 2005. En mai 2005, 33 étudiants ont entrepris un certificat personnalisé en éducation, pour lequel le CNA a signé une entente d'un an avec l'UQTR.

Depuis le 30 mai 2005, ces étudiants peuvent compter sur le soutien de Josée Lemay, agente d'aide aux étudiants, qui a le mandat, entre autres, de toujours les recentrer sur la réussite de leur scolarité pour devenir enseignant dans leur communauté, de les aider à apprivoiser le stress relié aux études, de les épauler à s'organiser en fonction des études, de les diriger vers les ressources médicales ou psychosociales du milieu et de sensibiliser les enseignants de la cohorte aux particularités culturelles.

La préoccupation des services éducatifs est de trouver le cheminement le plus approprié pour la clientèle atikamekw, et ce, compte tenu des résultats académiques et des règlements universitaires en vigueur.

Pour l'instant, les services éducatifs souhaitent maintenir la cohorte atikamekw et ont entrepris des démarches pour offrir aux étudiants deux microprogrammes en éducation pour faire suite au Certificat personnalisé en éducation. Une nouvelle entente CNA-UQTR devra alors être signée pour l'année 2006-2007.


Quatorze étudiants atikamekws reçoivent leur certificat en éducation

Le Conseil de la Nation Atikamekw est fier de souligner la réussite de quatorze étudiants atikamekws, originaires de Manawan et de Wemotaci, et qui ont reçu officiellement leur diplôme de certificat en éducation des mains de René-Paul Fournier, vice-recteur à l'enseignement et à la recherche de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), de René Rochette, doyen des études de premier cycle et de Blaise Balmer, professeur au département des sciences de l'éducation et responsable du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire (BÉPEP).

Cet événement s'était de plus déroulé, en présence de la Grande Chef/Présidente du Conseil de la Nation Atikamekw, Eva Ottawa, du chef de Manawan, Paul-Émile Ottawa et du Chef de Wemotaci, Simon Coocoo.

Les diplômé (e)s originaires de Manawan sont Anthony Dubé, Mylène Dubé, Réginald Echaquan, Kim Flamand, Luce Flamand, Karina Ottawa, Youvanka Ottawa et Sabrina Quitich.

Les diplômé (e)s originaires de Wemotaci sont Lina-Marie Awashish, Molly Chilton, Jason Morand, Julienne Petiquay, Sylvie Petiquay et Véronique Petiquay.

Ce certificat constitue une étape importante dans le cheminement de ces étudiants qui se dirigent vers un BÉPEP. Rappelons qu'ils ont commencé en 2004 par un certificat en français pour non francophone, un diplôme spécialement conçu pour des gens chez qui le français est une langue seconde. Actuellement, ces quatorze diplômés et dix-huit autres étudiants atikamekws, pour un total de trente-deux étudiants, sont inscrits à un microprogramme en didactique et en fondements.

Cette initiative, issue d'une collaboration fructueuse entre l'UQTR, le Conseil de la Nation Atikamekw et les directions de l'éducation de Manawan et de Wemotaci, va permettre de répondre aux besoins criants de formation de la relève en enseignement dans les communautés atikamekws de Manawan et de Wemotaci.

"Il est toujours important de souligner le cheminement scolaire et d'encourager nos jeunes à poursuivre leurs études. Leur réussite scolaire constitue un rayonnement pour l'ensemble de la nation atikamekw", a déclaré Eva Ottawa, à l'époque, Grande Chef/Présidente du Conseil de la Nation Atikamekw.